Les femmes travaillent gratis à partir de vendredi 4 novembre à 9h10 (en moyenne) Enregistrer au format PDF

Jeudi 3 novembre 2022

Nous sommes en 1975, en Islande. C’est l’année des femmes, tel que déclaré par l’Organisation des Nations Unies (plus précisément de « la femme »). Les plus grandes organisations féministes de l’Islande décident de mener une action conjointe proposée par une membre de l’organisation Red Stockings (The Guardian). Ce jour-là, les femmes ne feraient aucune tâche ménagère – pas de cuisine, pas de ménage, pas de garde d’enfants, nada – et n’iraient pas au travail.

Le but ? Montrer qu’elles se tapent tout ce travail invisible toute l’année.
« Il n’existe pas de femme qui ne travaille pas, rappelle la journaliste britannique Caroline Criado Perez, il n’y a que des femmes qui ne sont pas payées pour leur travail » (Femmes Invisibles – comment le monde fait par et pour les hommes, éditions First).

C’est l’histoire des femmes qui ont organisé le premier mouvement pour l’égalité salariale au monde.

Vous pouvez lire le billet sur le site Les Glorieuses
par Rebecca Amsellem pour Les Glorieuses

carre-05_JwCrkqS.original

Voir en ligne : Vous pouvez lire le billet sur le site Les Glorieuses

Revenir en haut