Finance - Économie

Signons massivement pour dire non à la privatisation de l’aéroport de Roissy. Signons pour l’organisation d’un referendum : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

Cet appel initié par le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique dénonce le discours de discorde entre les peuples européens porté par les institutions européennes qui accusent des Grecs irresponsables et menacent de les exclure de la zone euro.

Pourquoi la crise, les dettes et les politiques d’austérité européennes sont tout sauf une fatalité. Quelques éléments pour comprendre cette immense arnaque.

Par Thomas Coutrot (Attac), Vincent Drezet (Solidaires), Liêm Hoang Ngoc (Université Paris-I-Panthéon-Sorbonne), Dominique Plihon (Université Paris-XIII-Sorbonne- Paris-Cité) et Xavier Timbaud (OFCE).

Mal logés, locataires, salariés, épargnants… ALERTE : Livret A en danger !

Confronté aux dures réalités de l’évasion fiscale et de la fraude fiscale, le Président de la République, en s’attaquant uniquement à la moralisation de la vie publique ne répond pas aux véritables enjeux.

L’Union syndicale Solidaires affirme que c’est en créant des emplois au Ministère des Finances et en remettant l’administration fiscale au rang de priorité des missions régaliennes que la fraude, qui perdure depuis trop longtemps, pourra être combattue.

Des mesures concrètes d’encadrement des banques et de renforcement des contrôles permettraient de lutter efficacement contre l’évasion fiscale.

De multiples affirmations de « bon sens » sont avancées depuis de nombreuses années par les « experts » comme de postulats économiques incontournables tels : « Les États ne peuvent plus longtemps vivre au-dessus de leurs moyens », « aucun ménage ne pourrait être endetté de la sorte », constats appelant comme une évidence la réduction des dépenses publiques : « Il faut payer la dette »…

Qu’en est-il ?

Le succès de la manifestation unitaire de Paris montre une mobilisation en forte progression dans l’ensemble du pays.

L’Assemblée nationale doit se prononcer sur la ratification du traité le mardi 9 octobre. Malgré ce calendrier parlementaire à marche forcée, nous ne lâcherons rien.

Nous appelons d’ores et déjà à un grand week-end d’initiatives décentralisées, dans toutes les villes de France les 6-7 octobre pour rappeler au Président de la République, à son gouvernement et aux élus parlementaires qu’ils doivent écouter les citoyens.

Lire la totalité de l’article

Une vidéo explique en 3 minutes le Pacte budgétaire : NON à l’austérité perpétuelle en Europe ; manifestez le 30 septembre à Paris, départ Nation à 13h30.

Articles : 0 | 10 | 20 | Tout afficher