À la Une

Mercredi 15 janvier 2020 — Dernier ajout mardi 21 janvier 2020Caisse de grève du Sundep Solidaires Paris

Le Sundep Solidaires Paris a décidé de créer une caisse de grève pour soutenir les grévistes des établissements d’enseignement privé parisiens.

Mardi 14 janvier 2020L’actualité des manifestations à venir

Le site Démosphère tient à jour tous les renseignements concernant les manifestations programmées : lieu, heure, parcours, ordre du cortège, etc. https://paris.demosphere.net/

Quoi de neuf ?

Mercredi 22 janvier 2020Mobilisation dans l’enseignement privé pour l’annulation des E3C

Dans certains établissements privés sous contrat comme à Ste Louise ou aux Francs-Bourgeois, des collègues se mobilisent pour dénoncer les E3C, les inégalités qu’ils instaurent entre les établissements, le manque de préparation de la part du Ministère, la charge de travail supplémentaire pour les enseignant·e·s, la correction dématérialisée…

Mercredi 22 janvier 2020Grève et manifestation vendredi 24 janvier

A l’appel de Solidaires, CGT, FSU et FO, « grévons » le vendredi 24 janvier et manifestons de la place de la République vers la Concorde. Le départ de la manifestation est fixé à 11 heures.

Parcours : Place de la République > Boulevard Saint Denis > Boulevard Sébastopol > Place du Châtelet > Quai du Louvre > Quai de la Mégisserie > Quai des Tuileries > Place de la Concorde

Ordre du cortège : FSU, FO, Jeunes, Solidaires, CGT.

Et dès jeudi soir, retrouvons-nous place de la Nation à 18 heures pour une manifestation aux flambeaux jusqu’à République.

Mardi 21 janvier 2020Les Brèves de l’année 2019-2020

Les toutes dernières Brèves sont réservées aux adhérent·es sur cette page.

Samedi 18 janvier 2020Communiqué intersyndical contre les E3C

Les syndicats de l’enseignement privé signent un communiqué commun pour demander l’annulation des E3C.

Samedi 18 janvier 2020AG Éducation IDF de jeudi 16 janvier : reconduction de la grève et calendrier d’actions

La manifestation du jeudi 16 janvier a rassemblé à Paris plus de 250 000 personnes, dont un cortège Éducation phénoménal qui ne s’essouffle pas du tout, contrairement aux déclarations du gouvernement. Les banderoles d’établissements et écoles sont de plus en plus nombreuses, preuve que la mobilisation se structure à la base et que des bahuts qui n’étaient pas encore mobilisés font irruption dans la bataille. Le caractère réellement interprofessionnel des cortèges de lutte est un acquis du mouvement de grève.

Par ailleurs, un tas de signaux montrent une recrudescence de la grève dans l’Éducation, y compris reconductible, dans des établissements et écoles jusque là peu mobilisés, souvent après des tournées interprofessionnelles avec des agents RATP ou des cheminotEs. Le sens de la grève reconductible est de plus en plus saisi par les collègues.

De nombreuses actions fortes, visibles, innovantes et redonnant confiance ont eu lieu ces derniers jours, qui peuvent - si elles sont généralisées - redonner une nouvelle impulsion aux secteurs en grève reconductible (SNCF, RATP, Culture, etc.) dans le mouvement contre la réforme des retraites :

  • traînée de poudre des piquets de grève et des blocages tournants d’établissements et écoles par des collègues d’autres écoles, collèges ou lycées, ainsi que par des camarades rencontrés dans les blocages interprofessionnels (comme le font les machinistes RATP entre dépôts de bus voisins)
  • occupation de rectorats et de DSDEN comme à Paris, Nancy, Grenoble… ou actions devant des permanences LREM
  • actions visibles « L’Éducation vide son sac » à Paris, Versailles, dans les établissements eux-mêmes (Lakanal, Henri IV…)
  • retraites aux flambeaux à Cergy, Créteil, Marseille, etc.
  • nuits des écoles et bahuts, par exemple à Bagneux, ou en préparation pour la semaine prochaine
  • rassemblement à proximité du ministère contre le Bac Blanquer (« E3C »)
  • report et annulation d’épreuves du Bac Blanquer dans un certain nombre de lycées qui les faisaient passer cette semaine : Nîmes avec un blocage interpro, Mitry-Mory avec la menace d’un rassemblement, Bergson (Paris 19e) par la non-remontée de sujets, Turgot (Paris 3e) avec soupçon d’un blocage lycéen

Tous les articles par ordre antichronologique