Reprise le 11 mai ? Les préconisations du Conseil scientifique Enregistrer au format PDF

Dimanche 26 avril 2020

Alors que le Conseil scientifique n’y était pas favorable, Macron et le ministre de l’Éducation nationale, Blanquer, ont annoncé la réouverture des établissements scolaires dès le 11 mai. Dans cette optique, le Conseil scientifique a publié une note indiquant les conditions sanitaires minimales d’accueil dans les établissements scolaires.

Voici un extrait de la note du Conseil scientifique du 24 avril 2020 ; retrouvez l’intégralité de la note dans le document joint.

II. Modalités de réouverture des écoles à partir du 11 mai : prérequis et préconisations

  • Le Conseil scientifique est favorable à ce que le principe de volontariat et de non obligation de la part des familles soit retenu, avec la possibilité d’une poursuite de l’enseignement à distance.

1. Information et formation

  • Il appartient aux autorités de fournir pour l’ensemble du personnels des établissements scolaires et pour les parents le matériel d’information et de formation.
  • Les parents devront être informés clairement des conditions d’ouverture de l’établissement, notamment si « le principe de volontariat et de non-obligation » est retenu, et de leur rôle actif dans la surveillance de l’apparition de symptômes chez leur enfant et des moyens mis en œuvre pour le diagnostic en cas de symptômes. L’information des parents pourra se faire grâce à une vidéo et à une lettre explicative contenant les symptômes évocateurs d’une infection COVID-19 chez l’enfant, les numéros de téléphones utiles pour obtenir des renseignements et les lieux prévus pour effectuer le prélèvement diagnostique en cas de symptômes évocateurs de COVID-19. Les associations de parents d’élèves devront être impliquées.
  • Les enseignants, le personnel de direction, le personnel éducatif ainsi que tous les agents des établissements scolaires devront être formés aux mesures barrières, aux règles de distanciation sociale et au port du masque pour eux-mêmes et pour les enfants dont ils ont la charge le cas échéant. Cette formation devra être adaptée à l’âge des enfants dont ils ont la responsabilité. Il pourrait s’agir d’un diaporama avec une narration.
  • Le jour de la rentrée les enfants devront bénéficier d’une information pratique sur la distanciation sociale, les mesures barrières et l’hygiène des mains. Cette éducation devra être adaptée à l’âge des enfants (jeux, vidéos….).

2. Entrées et sorties des écoles

  • L’arrivée et la sortie des écoles doivent être organisées afin d’éviter le rassemblement des enfants et des parents à l’entrée des établissements scolaires. Les horaires d’arrivée et de
  • sortie des classes pourront par exemple être échelonnés pour que les élèves d’un même niveau ne croisent pas les élèves d’un autre niveau.

3. Aménagement et entretien des établissements scolaires

  • Les établissements scolaires devront être aménagés de façon à ce que les conditions sanitaires minimales détaillées plus bas soient réunies. Chaque élève et chaque membre du personnel des établissements scolaires doit être en mesure de procéder à un lavage des mains (eau, savon liquide, papier à usage unique) au minimum à l’arrivée à l’école avant le début de la classe et à la fin des cours, avant et à la fin de chaque repas et chaque fois que les mains auront pu être souillées par des liquides biologiques. La fourniture de solution hydroalcoolique peut être envisagée pour les élèves à partir du collège. Le Conseil scientifique considère que la mise à disposition de solution hydroalcoolique pour des élèves avant le collège peut être dangereuse (absorption, projection oculaire…). Le Conseil scientifique rappelle que les solutions hydroalcooliques ne peuvent pas remplacer un lavage à l’eau et au savon en cas de mains potentiellement souillées par des liquides biologiques. Un bionettoyage de l’établissement (salles de classe mais aussi parties communes) en insistant sur les zones fréquemment touchées (poignées de porte, interrupteurs par exemple) devra être réalisé plusieurs fois par jour avec les produits adéquates et au mieux avec des lingettes désinfectantes pour les surfaces. Le bionettoyage de la classe sera renforcé si un élève est testé positivement pour le COVID-19. Une aération des salles de classes est préconisée, en particulier lors des temps de pause (récréation, déjeuner, changement de salle de classe).
  • Une éducation et une pédagogie concernant la prévention peut être accompagnée sur le territoire par les médecins de proximité et les médecins de PMI dans le cadre de réunions sur les territoires en collaboration les responsables d’établissements

4. Adaptation des règles de distanciation sociale en milieu scolaire

  • La règle de distanciation sociale dont le principe est le respect des distances minimales (1 mètre au moins de chaque côté notamment pour les tables) permet d’éviter les contacts directs une contamination respiratoire et par gouttelettes. Elle devra être respectée dans tout l’établissement scolaire (salle de classe, couloir, escalier, réfectoire ….). Le Conseil scientifique encourage la communauté éducative à faire respecter cette règle pour l’ensemble des niveaux, mais est conscient de la difficulté que cela représente, notamment pour les classes de maternelle. Si l’espace dans l’établissement est insuffisant pour accueillir les enfants avec les normes sanitaires qu’impose la distanciation sociale, les établissements scolaires devront réfléchir avant ouverture au rythme auquel ils peuvent accueillir les enfants dans de bonnes conditions sanitaires (un jour sur deux, 1 semaine sur 2, le matin vs. l’après-midi….). Il n’appartient pas au conseil scientifique de fixer le rythme d’accueil des enfants qui doit avant tout dépendre du programme scolaire.

Documents à télécharger