INTERSYNDICALE EDUCATION Enregistrer au format PDF

🔥🔥🔥🔥🔥 « APRÈS LE 13 JANVIER, ON MAINTIENT LA PRESSION : EN GRÈVE LE 20 JANVIER ! »
Dimanche 16 janvier 2022 — Dernier ajout samedi 15 janvier 2022

➡️ APPEL UNITAIRE DE SYNDICATS FSU, CGT, SUD, CNT à Paris
➡️ Plusieurs AG de grève du 13 janvier, notamment en Île-de-France, la coordination nationale des AED, et plusieurs organisations syndicales nationales ou locales appellent à continuer le mouvement pour mettre la pression sur le gouvernement et à faire du 20 janvier une journée forte de grève pour rythmer la mobilisation.

https://www.facebook.com/559673084219125/posts/1944710125715407/

" Intersyndicale SNUipp-FSU, SUD éducation, CGT Éduc’action, CNT-STE 75

APRÈS LE 13 JANVIER, ON MAINTIENT LA PRESSION : EN GRÈVE LE 20 JANVIER !
PRÉPARONS LA GRÈVE INTERPROFESSIONNELLE DU 27 JANVIER POUR NOS SALAIRES !

La puissance collective de la journée du 13 janvier est à mesurer pleinement. Le Ministre de l’Éducation nationale a été contraint de laisser la main au Premier ministre une deuxième fois. La pression de la mobilisation a permis de bousculer le gouvernement, obligeant à instaurer un réel dialogue avec les organisations syndicales et les parents d’élèves. Une première depuis cinq ans ! Il s’agit maintenant que le gouvernement réponde à la colère et à l’exaspération des personnels ainsi qu’aux exigences exprimées dans la grève du jeudi 13 janvier.

Il faut des discussions concrètes, tant sur le cadre sanitaire que sur les moyens nécessaires pour refaire enfin école et reconnaître les personnels, notamment par une hausse conséquente de leurs salaires. Le Ministre est discrédité et illégitime à exercer ses fonctions, il doit partir. Au niveau national comme au niveau académique, nous exigeons l’arrêt du mépris, des mensonges et de l’improvisation permanente et l’arrêt des pressions hiérarchiques.

L’annonce concrète la plus importante qui est ressortie de la réunion avec messieurs Castex, Blanquer et Veran est l’ouverture du recrutement sur les listes complémentaires. C’est une avancée symboliquement très forte, cependant, vu le nombre de candidat-es restant sur la liste parisienne, cela ne permettra pas un recrutement à hauteur des besoins. Il faut réabonder les listes complémentaires ! Nous continuons à revendiquer un plan massif de recrutements de titulaires, le recrutement de médecins scolaires, d’infirmier·es scolaires, de PsyEN et la mise en place d’une réelle médecine de prévention.

Nous avons également obtenu une dotation en masques FFP2 en maternelle ainsi que des masques chirurgicaux partout ailleurs. C’est le minimum que notre employeur aurait dû nous fournir depuis longtemps, il faut maintenant les voir dans les écoles. Les organisations continuent à revendiquer des capteurs de CO2 et du gel en quantité suffisante.

Enfin, l’annonce du report des évaluations nationales de mi-CP marque une fragilisation de la politique menée par Jean-Michel Blanquer mais ne répond pas entièrement à leur nécessaire abandon.

Alors, soyons clair·es : les annonces de JM Blanquer ne changent rien ou presque à notre quotidien dans les écoles et tout cela est bien trop insuffisant au regard des enjeux de la période. Pour autant, c’est la preuve que se mobiliser paye et que le rapport de force s’applique en direction du Ministre Blanquer, qui prétendait pourtant « qu’on ne fait pas grève contre un virus. »

Les organisations parisiennes SNUipp-FSU, SUD éducation, CGT Educ’Action, CNT-Ste mettront tout en œuvre pour obliger le gouvernement à entendre toute la colère des personnels.

Elles appellent à :

  • venir échanger à la RIS du mardi 18/01 à 16h à la Bourse du travail sur la mobilisation en cours et la loi Rilhac
  • faire grève le jeudi 20/01 (AG à 10h Bourse du travail et rendez-vous de mobilisation à venir)
  • faire grève le jeudi 27/01 en rejoignant la mobilisation interprofessionnelle pour les salaires et nos conditions de travail
  • afficher devant les écoles le nombre de journées de classes non remplacées et les en informer. "
IS après le 13 janvier 2022