Le Projet de Loi sur la « Sécurisation de l’emploi » (ANI)

L’accord national interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 signé par le patronat et trois syndicats (CFDT, CFTC et CFE-CGC) a déjà fait l’objet d’articles sur notre site :

La FEP-CFDT, Fédération de l’enseignement privé, le commente également dans sa publication Syndicalisme Hebdo – pages spéciales Formation et Enseignement privés no 1162 du 24 janvier 2013.

Rarement un accord national interprofessionnel (ANI) aura entériné autant de reculs pour les salarié-e-s que celui conclu le 11 janvier 2013 entre le patronat et trois syndicats minoritaires.
La Fondation Copernic met à la disposition de tou-te-s un décryptage complet du texte de l’accord.

Patronat, CFDT, CFTC et CGC viennent de valider un accord national interprofessionnel aux conséquences négatives très importantes pour les salarié-es. Le gouvernement s’est empressé d’afficher son soutien à ces nouveaux gains pour le patronat, à cette nouvelle régression sociale pour les travailleurs et les travailleuses. C’est un mauvais coup pour les salarié-es, mais la partie n’est pas terminée. Le texte de l’accord sera transposé en projet de loi, débattu au Parlement puis soumis au vote. Il reste donc quelques semaines pour que toutes les forces syndicales opposées à la casse du Code du travail s’unissent et bloquent les appétits patronaux. L’Union syndicale Solidaires agit dans ce sens, dans les entreprises comme au plan national.

Articles : 0 | 10 | Tout afficher