Mobilisations

Quatre organisations syndicales - CGT, FO, FSU et Sud Éducation - appellent à une mobilisation dans l’Éducation le jeudi 23 septembre.

Solidaires Fonction Publique a déposé un préavis de grève pour le mois de septembre 2021.

Ce préavis couvre les enseignant.es des établissements privés sous contrat.

https://marchedeslibertes.fr/

Parcours : Place de Clichy à 14h vers République via Barbès

Appel unitaire à une journée d’action Fonction publique le 15 juin 2021

Rendez-vous à 15 heures, métro Père Lachaise

1871-2021 Elle est vivante : vive la Commune !

Faisons du 29 mai 2021, une grande journée populaire pour célébrer la Commune de Paris 1871…

Plus que jamais, la Commune reste une source d’inspiration et de confiance pour toutes celles et tous ceux qui se réclament, encore et toujours, des valeurs de la République démocratique et sociale, une République émancipatrice et universelle. Face à la haine intacte des versaillais d’aujourd’hui, manifestons la solidarité joyeuse que stimule son héritage.

Le collectif pour le Triangle de Gonesse appelle à un rassemblement Place de la République samedi 22 mai 2021 de 10h-18h.

Samedi 22 Mai mobilisation pour défendre notre assurance chômage !
RV à 14h place de l’Odéon

Solidaires Fonction Publique a déposé un préavis de grève pour le mois de mai 2021.

Ce préavis couvre les enseignant.es des établissements privés sous contrat.

Le 1er mai, manifestons de République à Nation. Départ de la manifestation à 14 heures.

Les Unions syndicales régionales d’Ile de France CGT, FSU, Solidaires, et les organisations de jeunesse Unef et Unl appellent l’ensemble des salariés, étudiants, lycéens à manifester
le 23 avril à Paris, à 14 heures, de place d’Italie en direction de la Bastille.

Pour exiger le retrait de la « réforme » de l’assurance chômage et pour l’emploi avec
les salariés du spectacle, avec les précaires et chômeurs, de la santé, en
convergence avec toutes les entreprises en luttes.

Le 1er mai, manifestation à 14 heures de République à Nation.

Départ de la manifestation à 13 heures de Port Royal en direction de République.

Les salarié·es de l’Alliance française de Paris Île-de-France poursuivent leur mouvement de grève aujourd’hui, 18 février.

A l’appel des syndicats CFTC, UNSA et Sundep Solidaires, les salarié.es de l’Alliance Française se sont mis en grève le 17 février.

Ce mouvement de grève a pour motif et justification l’expression d’un profond désaccord des salariés et de leurs représentants, le refus du plan de restructuration, l’insuffisance des mesures alternatives et d’accompagnement ou de reclassement proposées dans le cadre de la négociation du plan de sauvegarde de l’entreprise.
Il a également pour revendication la mise en place d’un accord d’activité partielle de longue durée permettant de construire un projet stratégique pour l’Association, nécessaire pour assurer sa pérennité.

Manifestation du Luxembourg vers le ministère. Le départ est prévu à 13h.

Le 18 décembre, à l’occasion de la Journée Internationale des Migrant·es, des manifestations auront lieu dans tout le pays. Égaux, égales, personne n’est illégal ! L’égalité ne se discute pas, elle se gagne !
A l’appel des collectifs de sans-papiers et migrant·es et des syndicats Solidaires, CGT, FSU… une manifestation partira à 18h de la place de l’Opéra en direction de la place de l’Hôtel de Ville via les Grands Boulevards – Strasbourg St Denis – Sébastopol – Place du Châtelet – Rue de Rivoli.

Pour participer à la manifestation qui partira de Porte des Lilas jusqu’à République via Gambetta à partir de 14 h.

Samedi 5 décembre, à l’appel de Solidaires et d’autres organisations, mobilisons-nous contre le chômage et la précarité.

A Paris, un rassemblement aura lieu à midi place de la République mercredi 25 novembre.
Vous pouvez utiliser l’attestation de déplacement dérogatoire liée à cet article.

La réforme du lycée et du baccalauréat, imposée par le ministère contre l’avis des professeurs, nuit à la qualité du travail des élèves de Première et de Terminale.
Signez la pétition initiée par de nombreuses associations disciplinaires et des organisations syndicales.
Pour signez la pétition

Le Sundep-Solidaires Paris et le SNEIP-CGT ont déposé un préavis de grève à la demande de plusieurs enseignants et personnels du collège et lycée Sainte Catherine LABOURÉ pour la journée du 10 novembre 2020 directement au rectorat lors de la dernière CCMA.

Acte 3, marche nationale des Sans-Papiers !
De toutes les villes, de tous les foyers et de tous les quartiers on marche vers l’Élysée !
Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour toutes et tous.

La manifestation partira de République à 14 heures en direction de Nation via le boulevard Voltaire ; ordre du cortège : Solidaires-UNEF-FSU-CGT.

Le gouvernement vient certes de changer de personnel mais la politique annoncée par Macron et Castex reste identique : à droite toute ! Même mâtinée en apparence d’écologie, la soupe antisociale proposée est totalement indigeste. Alors que l’épisode pandémique n’est toujours pas terminé, les beaux discours sociaux de mars dernier ont donc vite été oubliés. Le monde d’avant et ses inégalités abyssales, ses ravages sociaux et environnementaux, son chômage de masse, ses attaques contre les plus pauvres, les services publics et les libertés politiques : ce monde est plus que jamais d’actualité même et ce, s’il a failli comme jamais…

A l’appel de Solidaires, de la CGT et de la FSU, mobilisons-nous le 17 septembre !

Le 14 juillet, à l’appel de Solidaires, la CGT et de la FSU, nous manifesterons pour réclamer que le monde d’après ne ressemble pas à celui d’avant.

L’organisation syndicale Sud Santé Sociaux ainsi que d’autres syndicats appellent à la mobilisation pour soutenir l’hôpital public mardi 30 juin.

visuel 24 juin éduc IDF

Rassemblements à Paris devant les hôpitaux et les EPHAD dans la matinée du 16 juin.
Rendez-vous à partir de 13h devant le ministère de la santé, rue de Ségur, puis départ de la manifestation vers 14h.

Trois enseignant·e·s d’un lycée dans les Deux-Sèvres sont suspendu·e·s et font l’objet d’une enquête administrative. Le motif : s’être opposé·e·s à la réforme Blanquer !
Signons la pétition de soutien : ici

Mobilisons-nous le 1er mai ! Des pancartes à nos fenêtres ou balcons, des affichettes collées un peu partout dans la rue…

Les organisateurs souhaitent toutefois mobiliser et promettent d’annoncer vendredi « un dispositif alternatif » pour ceux qui le souhaitent.

La manifestation partira de Bastille à 14h pour se rendre à République via le quai des Célestins, à côté de l’Hôtel de Ville. La manifestation bifurquera place du Châtelet pour emprunter le Bd Sébastopol.

Ordre du cortège : les associations seront en tête puis les « citoyen-nes », et les syndicats.

En début de manifestation, Solidaires organise un point fixe à la hauteur du square Marie Trintignant sur le quai des Célestins accessible via les stations de métro Sully-Morland ou Pont Marie sur la ligne 7 à 13h30. Il permettra aux camarades de Solidaires de se trouver avant de défiler.

Vous en avez entendu parlé il y a un moment, il reste 4 jours pour signer !

Face à la volonté du gouvernement de rendre obligatoire le Service National Universel (SNU) pour tous les jeunes de plus de 16 ans, un certain nombre d’organisations dont l’Union syndicale Solidaires, le Sundep-Solidaires et Sud-Éducation se mobilisent pour dénoncer ce dispositif.

Résumé des décisions de l’AG interdisciplinaire des correcteurs et correctrices d’E3C du mardi 25 février en Île-de-France Une AG interdisciplinaire des correcteurs et correctrices d’E3C s’est tenue mardi 25 février à Paris. Les décisions précises et les documents additionnels suivront prochainement, mais (...)

La manifestation du jeudi 16 janvier a rassemblé à Paris plus de 250 000 personnes, dont un cortège Éducation phénoménal qui ne s’essouffle pas du tout, contrairement aux déclarations du gouvernement. Les banderoles d’établissements et écoles sont de plus en plus nombreuses, preuve que la mobilisation se structure à la base et que des bahuts qui n’étaient pas encore mobilisés font irruption dans la bataille. Le caractère réellement interprofessionnel des cortèges de lutte est un acquis du mouvement de grève.

Par ailleurs, un tas de signaux montrent une recrudescence de la grève dans l’Éducation, y compris reconductible, dans des établissements et écoles jusque là peu mobilisés, souvent après des tournées interprofessionnelles avec des agents RATP ou des cheminotEs. Le sens de la grève reconductible est de plus en plus saisi par les collègues.

De nombreuses actions fortes, visibles, innovantes et redonnant confiance ont eu lieu ces derniers jours, qui peuvent - si elles sont généralisées - redonner une nouvelle impulsion aux secteurs en grève reconductible (SNCF, RATP, Culture, etc.) dans le mouvement contre la réforme des retraites :

  • traînée de poudre des piquets de grève et des blocages tournants d’établissements et écoles par des collègues d’autres écoles, collèges ou lycées, ainsi que par des camarades rencontrés dans les blocages interprofessionnels (comme le font les machinistes RATP entre dépôts de bus voisins)
  • occupation de rectorats et de DSDEN comme à Paris, Nancy, Grenoble… ou actions devant des permanences LREM
  • actions visibles « L’Éducation vide son sac » à Paris, Versailles, dans les établissements eux-mêmes (Lakanal, Henri IV…)
  • retraites aux flambeaux à Cergy, Créteil, Marseille, etc.
  • nuits des écoles et bahuts, par exemple à Bagneux, ou en préparation pour la semaine prochaine
  • rassemblement à proximité du ministère contre le Bac Blanquer (« E3C »)
  • report et annulation d’épreuves du Bac Blanquer dans un certain nombre de lycées qui les faisaient passer cette semaine : Nîmes avec un blocage interpro, Mitry-Mory avec la menace d’un rassemblement, Bergson (Paris 19e) par la non-remontée de sujets, Turgot (Paris 3e) avec soupçon d’un blocage lycéen

Aujourd’hui a été une nouvelle journée de grève majoritaire dans l’Éducation, la quatrième depuis le 5 décembre dans un mouvement de grève reconductible depuis 36 jours dans la SNCF et la RATP (interrompu par les vacances pour l’Éducation). Le mouvement de grève n’a pas faibli, malgré la coupure des vacances scolaires.

Les manifestations ont été massives partout en France (1,2 millions de manifestantEs), le plus souvent du même niveau que le 5 et le 17 décembre, en particulier à Paris où la manifestation unitaire régionale a rassemblé 370 000 personnes. La manifestation a mis au moins 3 heures à partir entièrement de République, et le cortège Éducation était énorme et dynamique, encore plus gros que le 5 et le 17 décembre (!).

Hors compte rendu de l’AG IDF

La mobilisation dans les établissements privés était encore au rendez-vous ce 9 janvier

  • 15 grévistes aux Francs Bourgeois - La Salle
  • 8 grévistes à Charles de Foucauld - La Madone
  • 50% à l’École Alsacienne
  • 3 grévistes à Catherine Labouré
  • 7 grévistes à Saint Michel des Batignolles
  • 4 grévistes à St Jean Baptise de la Salle Saint Denis
  • 3 grévistes à Ste Ursule
  • 10 grévistes à Ste Louise

Vendredi 3 janvier, l’AG Éducation Île-de-France a décidé d’appeler à une manifestation mardi 7 janvier à proximité du Ministère de l’Éducation nationale et du Ministère du Travail, où s’ouvrent le jour même les « négociations » avec le gouvernement concernant la réforme des retraites.

Une dernière AG de coordination avant les vacances s’est tenue ce soir à la Mairie du 10e arrondissement, après la manifestation des Unions Départementales de Paris.

Les comptes rendus des AG ont fait ressortir que les collègues étaient prêt·es à reprendre le mouvement de grève dès la rentrée de janvier, en affirmant dès maintenant le mot d’ordre « Pas de retrait, pas de rentrée » pour soutenir les secteurs en grève reconductible, et pour être en situation de se retrouver ensemble dans la grève dès la rentrée.

Dans les établissements et les écoles, de nombreux et nombreuses collègues annoncent d’ores et déjà leur détermination à participer aux AG et actions locales interpros (blocages, piquets de grève, etc.) aux côtés des secteurs en grève reconductible.

En ce début de semaine, les heures syndicales et les AG locales se multiplient et discutent partout de la grève et de sa reconduction. Pour les équipes militantes qui n’auraient pas le temps pour produire des tracts pour la dernière ligne droite, vous trouverez ci-joint un modèle possible de tract IDF daté du lundi 2 décembre, avec tous les rendez-vous régionaux IDF jusqu’au 5 décembre au soir.

CR Rencontre nationale : Blanquer et vidal doit partir !, (Samedi 30 novembre 2019 : Espace Niemeyer 6 avenue Mathurin Moreau / 2 place Colonel Fabien Métro Colonel-Fabien)
par CORBIN OCCELLI Sidoine, SNESUP-FSU Paris 1


Bonjour à tous,

À l’initiative de la fondation COPERNIC, une rencontre était organisée ce samedi 30 novembre 2019 à Paris. 70 personnes présentes. L’après-midi était structuré en deux temps. Premier temps sur la situation dans l’éducation, deuxième temps sur l’organisation de la mobilisation. Presque tous les niveaux de l’éducation étaient représentés dans la salle : primaire, secondaire (public, privé), supérieur. Beaucoup d’enseignants en math et SES au niveau disciplinaire. Plus quelques lycéens en fin de séance.

En vente sur place : Manuel indocile de sciences sociales, Pour des savoirs résistants, FONDATION COPERNIC

Manifestation samedi 23 novembre contre les violences sexistes et sexuelles.
Départ à 14h place de l’Opéra en direction de Nation via République.

La réforme de l’assurance chômage s’applique à partir du 1er novembre 2019.
Allongement de la durée pour l’ouverture ou le rechargement des droits à l’allocation chômage, dégressivité plus rapide pour les revenus élevés… Une vraie régression sociale.

Ce mercredi 6 novembre s’est tenu un rassemblement francilien à l’occasion du CHSCT ministériel concernant la charge de travail qui s’alourdit sans cesse, les actes suicidaires dans l’Éducation (11 suicides depuis la rentrée), et les réformes à marche forcée qui s’accumulent.

Ce vendredi 8 novembre en début d’après-midi, un camarade de
Solidaires étudiant-e-s Lyon a tenté de s’immoler par le feu devant le
bâtiment du CROUS à Lyon.

Solidaires-etudiant appelle à se rassembler ce mardi 12 novembre dans toute la France
Le rdv Paris, Ile-de-France
18h – Siège du CROUS Port Royal
https://www.facebook.com/events/436894027019635/

L’AG Education IDF inter-degrés réunie le 5 septembre a adopté et précisé les modalités de répartition de la caisse nationale de lutte de la Chaîne des Bahuts (https://www.lepotcommun.fr/pot/tdnghgr1) proposées par la Coordination nationale du 28 août, afin d’aider financièrement les collègues en grève reconductible l’an dernier.

Voici les rendez-vous proposés pour former ensemble des cortèges Éducation aux prochaines manifestations, conformément aux mandats votés en AG Éducation IDF inter-degrés. En résumé :

  • Vendredi 20 septembre : 12h45 devant la brasserie Chez Prosper (7 avenue du Trône, Paris 11e, métro Nation)
  • Samedi 21 septembre : plusieurs manifestations l’après-midi en même temps, les rendez-vous Éducation seront précisés rapidement.
  • Mardi 24 septembre :
    • 13h45 devant le Théâtre Déjazet en haut des marches (41 boulevard du Temple, Paris 3e, métro République)
    • AG Éducation puis interpro à partir de 17h à la Bourse du Travail centrale de Paris

Cette mobilisation est plus manifeste dans le public mais la défense du service public d’éducation est notre affaire aussi et l’information sur les mobilisations en cours essentielle.

Parce qu’il y a urgence, forçons les politiques à prendre enfin de vraies mesures pour la planète !
Un appel est lancé par Solidaires et beaucoup d’autres organisations pour marcher en faveur du climat et de la justice sociale les 20 et 21 septembre.
Un préavis de grève a été déposé par Solidaires Fonction publique, couvrant la période du 2 au 30 septembre (voir le préavis en pièce jointe).

Jeudi 16 mai, vous avez été nombreuses et nombreux à vous rassembler devant le rectorat de Paris à l’appel de l’intersyndicale parisienne. Au cours de ce rassemblement, une délégation intersyndicale a été reçue.

Jeudi 16 mai, sept organisations syndicales de l’enseignement privé appellent à la mobilisation et à la grève. Retrouvons-nous nombreuses et nombreux devant le rectorat de Paris entre 12 et 14h. (métro le plus proche : Porte de Pantin, ligne 5).
Montrons-nous et soyons bruyant.e.s !

La réforme de la Fonction Publique engagée par le gouvernement, aura des répercussions pour les maîtres de l’enseignement privé. Ainsi, la réforme prévoit un recours plus important aux contractuels et une diminution des postes aux concours. Par conséquent, le nombre de postes aux concours de l’enseignement privé sera également réduit.
Cette réforme prévoit aussi la limitation des prérogatives des CAP (Commissions Administratives Paritaires) qui ne seront plus habilitées à suivre la carrière et les demandes de mutation des enseignant.e.s, ce qui peut laisser supposer qu’il en sera de même pour les CCMD et CCMA.

L’Union syndicale Solidaires et le Sundep Solidaires appellent à la mobilisation le mardi 5 février.

Le 24 janvier, en grève pour la revalorisation de notre travail !

L’Union syndicale Solidaires et le Sundep-Solidaires Paris vous présentent leurs meilleurs voeux pour 2019.

Le 8 décembre, sonnons l’alarme climatique. Associations et syndicats s’engagent à rejoindre les mobilisations du 8 décembre et appellent à amplifier le réveil citoyen pour la justice sociale et écologique.

Soyons mobilisé.e.s lundi 12 novembre, en grève ou dans la rue, pour dire non aux réformes du lycée professionnel, du lycée général, à la suppression de postes (l’équivalent de 600 postes dans l’enseignement privé sous contrat) et au renforcement de la précarité.

Les raisons de se mettre en grève et de manifester mardi 9 octobre.

Non au énième projet de réforme de nos retraites.
Grève et manifestation le mardi 9 octobre 2018.
RV à 14h à Montparnasse en direction de la place d’Italie.

Le 22 mars, manifestation intersyndicale (de Bercy et Bastille) et grève pour défendre la Fonction Publique et nos conditions de travail.

Pour la Fonction publique et les services publics… Grève intersyndicale le jeudi 22 mars.
Mobilisons-nous et manifestons de Bercy à la Bastille.

A la suite du rapport Mathiot, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation Nationale, annonce, pour le 14 février, la présentation de son projet de réforme des lycées.
Simultanément, le 1er ministre et le ministre des comptes publics prévoient un recrutement massif de contractuel-les dans la fonction publique ainsi qu’une mesure baptisée “plan de départs volontaires” qui semble clairement s’apparenter à un plan de licenciements.
Le gouvernement chercherait-il à faire des économies au détriment des fonctionnaires et assimilé-es ? Très certainement et c’est ce que nous lisons aussi entre les lignes de cette nouvelle réforme du lycée et du Bac.

Les futurs projets de réforme du gouvernement concernant le droit du travail, dévoilés par la presse, vont bien au-delà des éléments annoncés, publiquement ! Ils concernent notamment le contrat de travail, les salaires, la santé, la sécurité au travail, l’assurance chômage et les retraites.
Toutes les annonces vont dans le même sens : plus de précarité et de flexibilité pour les salarié-es, plus de « souplesse » et de facilités à licencier pour les entreprises. Au-delà de la méthode, consistant à agir rapidement via les ordonnances, le discours gouvernemental sur la « concertation » ne change rien : le gouvernement veut aller vite sans de véritables négociations. Il veut frapper fort. Le nouveau pouvoir à un projet de société ultralibérale, destructeur pour les salarié-es.
Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNEF d’Île-de-France considèrent qu’il est urgent, indispensable que les salariés soient informés du contenu dangereux des projets Macron !
Nous ne pouvons laisser faire cela. Aussi, nos organisations organiseront un rassemblement et un meeting unitaire le jour de l’installation des député-es à l’Assemblée, le mardi 27 juin de 12 heures à 14 heures sur l’esplanade des Invalides.

Le Sundep-Solidaires Paris appelle à manifester lundi 1er mai.

Petit point sur l’organisation de la manifestation

Appel unitaire des syndicats CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEL, UNEF, FIDL d’Ile de France pour la manifestation du 1er mai ; cette manifestation doit être une nouvelle étape de la mobilisation pour le retrait du projet de loi Travail.

La manifestation partira à 15h de la place de la Bastille en direction de la place de la Nation.

L’accord avalisé le 30 octobre 2015 par trois syndicats, CFDT, CFTC et CGC, remet en cause le départ à la retraite de tous les salariés ayant atteint l’âge légal de départ à la retraite (62 ans).

A l’appel de FO, la FSU, la CGT et de Solidaires, grève et manifestation ont lieu le 8 octobre 2015 pour refuser une refonte du code du travail et les reculs sociaux.

Une pétition intersyndicale peut être signée à l’adresse suivante : http://www.unautrecollege2016.net/

Le projet de loi autorisant le gouvernement à remplacer par ordonnance les élections prud’homales par une nomination des conseillers prud’hommes par les organisations syndicales a été voté le 20 novembre 2014 par le Parlement.
Quelle leçon pour les élections professionnelles dans la fonction publique ?

Fiches réalisées par Solidaires afin de mieux connaître ses droits… pour les faire appliquer !

L’Union syndicale Solidaires publie l’index des parutions des bulletins juridiques avec les sommaires par numéros et les index thématiques. Les liens renvoient aux bulletins pour faciliter les recherches.

L’avenir de nos retraites n’est pas une question anecdotique, ni une affaire d’« experts ». Il s’agit d’un choix de société qui nous concerne tous et toutes, jeunes et vieux, femmes et hommes, salariés, indépendants, précaires ou chômeurs.

Au moment où le gouvernement annonce une nouvelle réforme des retraites qui s’inscrit dans la continuité des réformes précédentes menées par la droite, et où les experts du MEDEF nous expliquent qu’« il n’y a pas le choix », il est essentiel que les citoyens aient toutes les cartes en main pour permettre un véritable débat de société.

Ce petit guide d’autodéfense publié par Attac, et auquel a collaboré les Dessous de Bruxelles, a pour vocation de déconstruire les idées toutes faites ressassées à longueur d’antenne dans les grands médias, et de montrer que d’autres perspectives sont possibles pour sortir de l’impasse et financer des retraites de qualité et solidaires.

(version PDF disponible ici)

La nouvelle loi sur le harcèlement moral et sexuel du 6 août 2012 a été votée cet été et introduit une nouvelle obligation d’affichage sur les lieux de travail.

Ainsi doivent être affichés le texte de l’article 222-33-2 du code pénal sur le harcèlement moral dans les lieux de travail (article L.1152-4 du code du travail) et le texte de l’article 222-33 du code pénal sur le harcèlement sexuel dans les lieux de travail.